Pourquoi essayer d'autres sports l'hiver peut être bénéfique à mes entraînements?


February 14, 2017

Ma saison préférée, c'est l'hiver! Il n'y a rien de plus vivifiant et énergisant qu'une course matinale au bord du canal gelé ou une randonnée de ski de fond imprévue entre deux réunions. Ce n'est pas tous les athlètes par contre qui aiment l'hiver et veulent troquer leurs maillots de vélo pour un habit de neige et des mitaines.

Saviez-vous que les sports d'hiver sont surprenamment bénéfiques pour améliorer plusieurs aspects de vos entraînements spécifiques en triathlon ou autre sport d'endurance?

En effet, s'entraîner à l'extérieur pendant une froide journée d'hiver augmente temporairement les besoins énergétiques au repos. Cela signifie qu'une activité physique extérieure à intensité modérée peut brûler plus de calories qu'un entraînement spécifique à intensité modérée à l'intérieur et peut même remplacer un entraînement spécifique d'intensité élevée à l'intérieur. De plus, avec le temps et une récupération adéquate, une adaptation physiologique se crée et les capacités respiratoire et cardiovasculaire peuvent être grandement améliorées.

Malheureusement, quelques désavantages sont associés aux sports d'hiver lorsqu'on n'y est peu habitué. Un environnement froid peut amener un inconfort respiratoire ou une légère hypothermie, qu'elle soit générale ou localisée. Pour éviter que cela arrive, il est essentiel d'être bien habillé pour la température et d'éviter les jours venteux et très humides. Portez des vêtements de sports conçus pour l'extérieur et portez plusieurs couches de vêtements. N'hésitez pas à demander conseil aux habitués ou à un entraîneur!

Aussi, pour diminuer la tension musculaire ainsi que les inconforts respiratoires causés par le froid soudain, commencez toujours votre activité avec un réchauffement: 10 à 15 minutes de jogging léger ou de petits sauts accompagnés d'activation des muscles principaux pourront éliminer ces effets négatifs.

Finalement, un aspect à ne pas négliger est l'hydratation. Lorsqu'il fait froid, plusieurs ont tendance à croire que la sudation est faible et que c'est pour cela que la soif n'est pas présente. Le hic, c'est que le corps transpire beaucoup pour se garder au chaud et l'évaporation d'eau par la respiration peut être élevée. Il est donc primordial de consommer 5-7 ml d'eau par kg de poids corporel par heure lors d'une activité à intensité modérée. Traînez toujours une gourde d'eau et prenez des pauses pour boire. Les liquides tièdes sont de mise puisqu'ils sauront vous réchauffer plus rapidement.

Voici quelques-uns de mes sports préférés d'hiver, essayez-les et donnez-m'en des nouvelles!

Ski de fond ou raquette: Faible risque de blessures avec ces deux sports, car l'impact sur le corps et les articulations est très faible. Pour améliorer le cardio, augmentez l'intensité, faites des intervalles ou utilisez des pistes avec plus de montées.

Ski alpin ou planche à neige: Quoique plus audacieuses comme activités, le ski et la planche à neige renforcent les muscles des jambes et du tronc et travaillent aussi beaucoup l'équilibre. Si vous êtes expérimenté, allez dans les pistes à bosses pour plus de sollicitation de votre haut de corps.

Patin à glace ou hockey: Si vous souhaitez améliorer votre coordination et votre proprioception, ces deux sports sont excellents. Assurez-vous de bien réchauffer vos chevilles pour éviter les blessures.

Peu importe l'activité que vous choisissez, ayez du plaisir et n'oubliez pas que l'air frais et les paysages de la nature sont de très bons anti-stress!

 

Marina Parent

Dietitian-nutritionist, dtp.

Contact

 

Référence:

Burke, L., & Deakin, V. (2015). Clinical sports nutrition. Sydney: McGraw Hill Education.

Photo Credit: Freepik



Leave a comment

Comments will be approved before showing up.